Ghislain Auclair

Woodlight
19, rue Vincent Scotto 67400 Illkirch-Graffenstaden (FR)

Mercredi 06.10.2021 - 16h00 à 18h00 : La bioluminescence, une solution pour des villes de demain plus durables, plus respirables, plus poétiques

BIOGRAPHIE

Ghislain a étudié la Biologie moléculaire et plus particulièrement l’Épigénétique avant d’obtenir son doctorat à l’Université de Strasbourg en octobre 2015. Après ses études, il a voulu développer sa propre activité et créer son entreprise. Sensible à l’écologie et aux problématiques actuelles qui y sont liées, il se lance, avec sa femme Rose-Marie, dans le projet Woodlight.

Depuis le démarrage de celui-ci en janvier 2016, Ghislain s’est formé à différents aspects de l’entrepreneuriat et au Business Développement en suivant, notamment, le Master IPI (Ingénierie des Projets Innovants) à la Faculté de Sciences Economiques et de Gestion de l’Université de Strasbourg. Cette aventure entrepreneuriale l’a amené, en 2017-2018, à développer un laboratoire universitaire de prototypage en biotechnologies de type FabLab, le Biotech-Lab, ouvert à tout entrepreneur et rattaché à l’université de Strasbourg. Depuis son ouverture au printemps 2018, Ghislain gère le Fab Lab en tant qu’ingénieur rattaché au pôle Pépite ETENA. Il assure également les postes de Business Developper et de président de Woodlight.

À PROPOS DE WOODLIGHT

Woodlight, start-up de Recherche et Développement, naît en 2016. Son objectif est de rendre les villes plus vertes en répondant à leurs problèmes de pollution, de manque de verdure et de forte consommation en énergie. Pour répondre aux besoins grandissants d’éclairage durable et d’économie d’énergie des villes, Woodlight propose de développer un procédé permettant de rendre les plantes bioluminescentes. Woodlight a été multi-primée et a décroché différents financements qui lui ont permis d’agrandir son équipe.

Après l’obtention d’une première preuve de concept en 2018, la start-up a obtenu ses premières cellules végétales bioluminescentes à la fin de l’été 2020. Les premiers prototypes de plantes bioluminescentes devraient être développés courant 2021.